Pollution des rivières Kasaï et Tshikapa : Bientôt une équipe conjointe RDC-Angola à la source

240

En marge des travaux du 41ème  sommet des chefs d’Etats et des gouvernements de la SADC à Lilongwe au Malawi, le vice-premier ministre, ministre des affaires étrangères, Christophe Lutundula s’est entretenu avec son homologue angolais, Tété Antonio, au sujet de la pollution des rivières Tshikapa et Kasaï.

A en croire une note diplomatique envoyée le 18 août 2021 à l’ambassade de l’Angola en RDC par le ministère des affaires étrangères, Christophe Lutundula et Tété Antonio ont convenu de mettre rapidement en place une équipe conjointe d’experts qui va se rendre à la source de cette pollution.

« Les deux personnalités ont convenu de mettre sur pied le plus rapidement possible, et au plus tard au début de la semaine prochaine, une équipe conjointe composée d’experts congolais et angolais pour se rendre aux sources de cette pollution », peut-on lire dans la correspondance du ministère des affaires étrangères.

Par cette note diplomatique, Christophe Lutundula presse ainsi les autorités angolaises afin que ladite commission soit constituée rapidement.

Rappelons que c’est depuis trois semaines que les eaux des rivières Kasaï et Tshikapa
présentent une couleur rougeâtre, causant la mort de nombreux poissons et d’autres animaux aquatiques comme les hippopotames. De même, l’on apprend que plusieurs habitants qui ont consommé les poissons morts le long de ces rivières sont victimes de la diarrhée.

D’après plusieurs sources, c’est une usine spécialisée dans l’exploitation du diamant située dans la province de Lundu Norte en Angola qui aurait déversé des substances toxiques dans la rivière Tshikapa, qui est un confluent de la rivière Kasaï.

Landry Kamango