Pollution des rivières Tshikapa et Kasaï: 12 cas de décès, plus de 900.000 personnes affectées (Officiel)

239

Au cours d’une conférence de presse tenue le jeudi 2 septembre à Kinshasa avec le ministre de la communication et médias, la vice-premier ministre de l’environnement et développement durable, Eve Bazaiba, a communiqué le bilan provisoire de la pollution des rivières Kasaï et Tshikapa. A ce jour, 12 décès ont déjà été enregistrés

Selon Eve Bazaiba, 13 sur 18 zones de santé que compte la province du Kasaï et 69 aires de santé n’ont pas été épargnés. En outre, 968.000 habitants sont affectés, 161.490 ménages concernés et 4502 cas de diarrhée et maladies cutanée sont enregistrées dans cette partie du pays.

Concernant  l’environnement, Eve Bazaiba a indiqué que les écosystèmes sont durement  touchés par la pollution, causant la mort de plusieurs animaux aquatiques, notamment les poissons.

A cet effet, la vice-premier ministre de l’environnement, a fait savoir que le gouvernement congolais préconise deux solutions, à savoir la diplomatie  et la prise en charge sanitaire des victimes.

Ainsi, une commission mixte Angola-RDC est déjà à pied d’oeuvre, a fait savoir Eve Bazaiba. Cette commission a déjà identifié la source de cette pollution, située à Lunda-Norte, une province angolaise.

Par ailleurs, la ministre de l’environnement a fait savoir que le gouvernement congolais prône l’application du principe pollueur-payeur. Qui veut que ça soit le pollueur qui  répare le préjudice et indemnise  les victimes.

A titre de rappel, Eve Bazaiba a conduit une délégation à Tshikapa le 26 août dernier, composée essentiellement des experts de son ministère pour s’enquérir de la situation  et apporter une assistance humanitaire aux populations touchées par cette catastrophe.

Landry Kamango