Pré-COP27 : Le réseau Mwangaza exige aux pays pollueurs de financer la lutte contre la déforestation en RDC

Parmi des solutions pour la transition climatique, le réseau Mwangaza exige aux pays pollueurs de financer la lutte contre la déforestation pour permettre à la République Démocratique du Congo, « pays solution » de poursuivre sa lutte pour la protection de la biodiversité. C’était à l’occasion de la tenue de la Pré-COP27.

Dans une conférence de presse tenue à Kinshasa ce 06 octobre, ce réseau de plusieurs organisations axées sur les questions des énergies est convaincue que cette solution est une réponse majeure aux enjeux climatiques. Elle permettra davantage à la République Démocratique du Congo, de bien répondre aux défis du changement climatique.

« Les solutions existantes ou envisagées en réponse aux enjeux climatiques, dans le contexte du bassin du Congo, ne doivent pas faire oublier l’urgence du financement pour réduire la pression sur ses forêts et offrir des opportunités énergétiques alternatives aux populations », renseigne le communiqué de presse lue par Erick Kassongo, porte-parole de Mwangaza.

Le réseau Mwangaza propose également que la République Démocratique du Congo exige aux entreprises exploitant les énergies un quota réservé aux populations en vue d’améliorer les conditions de ces dernières et leur niveau d’accès à l’énergie.

« Le déficit énergétique de l’industrie minière en RDC amène certains exploitants miniers à produire de l’énergie pour leurs activités sans que les autorités n’exigent l’affectation d’un quota pour la consommation de la population . Ne pas le faire accentue la précarité énergétique et la pauvreté au sein de la population et fait de celle – ci la principale victime du changement climatique »,

Kinshasa a abrité les travaux préparatoires de la COP27 sur le réchauffement climatique qui aura lieu du 7 au 18 novembre de l’année en cours en Égypte.

Hugues Mpaka