Processus électoral : La CENI sollicite l’implication des artistes et opérateurs culturels pour sensibiliser les congolais sur l’inscription et identification des électeurs

67

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a sollicité auprès des artistes de toutes tendances confondues et opérateurs culturels leur implication dans la sensibilisation sur l’inscription et l’identification des électeurs, c’était jeudi 21 septembre 2022, dans la salle Abbé Appollinaire Malu Malu, en marge du cadre en concertation.

Devant un parterre des artistes de tous genres entre autres chantres gospels et profanes, comédiens, peintres et stylistes pour ne citer que ceux-là. Il était question pour le président de la CENI de trouver des mots justes pour les convaincre de participer à la campagne de sensibilisation de la population.

Pour y parvenir, le numéro un de l’institution dite d’appui à la démocratie a premièrement mis en exergue les différentes innovations que va apporter la CENI pour organiser une élection apaisée.  Parmi lesquelles l’amélioration dans le prélèvement d’emprunt digitale ainsi que la participation des Congolais de la diaspora aux prochaines élections.

Compte tenu de toutes ces améliorations et innovations, Dénis Kadima a sollicité la collaboration des artistes pour laver l’image de la CENI auprès des électeurs.

« Nous voulons collaborer avec vous pour laver premièrement l’image de la CENI qui a été ternie depuis des années parce que la majorité des gens ont une mauvaise conception de la CENI. C’est ainsi qu’on a besoin de vous pour véhiculer la vraie information, qu’il n’y aura pas de glissement en 2023 , il y aura bel et bien les élections dans le délai prévu. Chaque artiste le fera dans son domaine respectif», a indiqué Dénis Kadima Kazadi.

Le président de la CENI conscient de l’impact qu’ont les artistes sur les électeurs. Il a martelé sur l’importance d’un message positif.

« Vous êtes des faiseurs d’opinion et même d’influenceurs, nous avons besoin de vous pour apporter un message positif afin d’inciter la population à s’intéresser à l’élection. », a-t-il conclu.

Satisfait de cette initiative de la centrale électorale, l’artiste musicien Nioka Longo espère que « les élections de 2023 soient une mélodie que le peuple congolais va chanter en chœur ».

« Les attentes des artistes, c’est pour que les élections de 2023 soient une très belle mélodie que le peuple congolais va chanter en chœur, qu’elles soient aussi un gros tableau que nous allons peindre, pourquoi pas un roman que les Congolais vont faire lire au monde entier», a-t-il réagi.

Christian-Timothée Mampuya