Processus électoral : Les États Unis, le Royaume-Uni ainsi que 14 autres pays appellent au respect des manifestations publiques et à la transparence du fichier électoral

Les États Unis, le Royaume-Uni ainsi que 14 autres pays appellent au respect des manifestations publiques et à la transparence du fichier électoral dont le processus est en cours.

Dans une déclaration conjointe des ambassades de ces pays, rendue publique ce vendredi 02 juin 2023, ces partenaires ont salué les efforts fournis par la centrale électorale en RDC dans la réussite du processus électoral, mais également formulé certaines recommandations afin de favoriser la transparence dudit processus électoral.

«Nous recommandons vivement à la CENI de s’engager avec un maximum de transparence et de réactivité, en dialogue avec toutes les parties prenantes, afin de renforcer la confiance de la population congolaise
dans les résultats de ces efforts. À ce sujet, nous encourageons la tenue des cadres de concertation de la
CENI avec la société civile et les partis politiques», ont-ils recommandé.

Cependant, ils se disent préoccupés par la répression «excessive» des manifestations publiques de l’opposition sur la transparence du fichier électoral.

«La liberté d’expression, de la presse, de réunion, d’association et de mouvement sont des éléments essentiels d’un processus libre, équitable et pacifique, tout comme l’État de droit. Nous réitérons nos préoccupations concernant l’usage excessif de la force en réponse aux récentes manifestations, es
restrictions imposées à la liberté de mouvement ainsi que les arrestations arbitraires», ont-ils ajouté.

Ils ont en outre condamné les efforts visant à diviser la population sur la base de
l’appartenance ethnique, de la langue, de la région ou de l’origine, et nous appelons les parties prenantes à promouvoir l’inclusion plutôt que la division et à condamner la diffusion de discours dehaine.

Après la publication du rapport d’audit externe du fichier électoral, la CENI avait déposé au ministère de l’intérieur l’examen du projet de loi sur la répartition des sièges. Ce dernier est en plein débat à l’Assemblée nationale. Cependant, l’opposition, notamment ceux du FCC se sont déclarés non partant sur l’adoption dudit projet de loi.

Patrick Matanga

Partager

Votre marque mérite une visibilité

Mettre votre publicité ici (365 x 270 px)
Derniers articles
Catégories

Restez connecté

Rejoignez notre newsletters pour être informé de toutes nos publications.