Programme sino-congolais : La Sicomines encore et toujours engagée dans le développement des infrastructures en RDC (Tribune)

La population congolaise se réjouit des progrès réalisés dans le développement des infrastructures dans le cadre du programme sino-congolais. Il y a notamment, la route Nzola na dans la commune de Ngaliema, dont les travaux de rénovation sont financés par la Sicomines. Mercredi 13 septembre 2023, le ministre d’Etat, ministre des Infrastructures Travaux Publics, Alexis Gisaro s’est rendu sur place pour inspecter les travaux de cette route et s’est dit satisfait de l’état d’avancement de ce projet du programme sino-congolais.

Parmi les autres projets financés par la Sicomines à travers le pays, l’on cite le projet de réhabilitation de la route Manterne-Tshela-Singini, le projet de construction de la route Bukavu-Kamanyola ainsi que la phase II des travaux du stade Nyatende à Bukavu. Certains projets viennent d’être remis officiellement aux autorités locales, à titre d’exemple, la phase I du stade Bunia en Ituri et celle du stade de Goma au Nord-Kivu. D’autres projets sont exécutés à un rythme accéléré. D’ailleurs, les travaux de la phase II de la route Nzolana financés dans le cadre du programme sino-congolais progressent sans heurt et ont atteint la phase de revêtement. 90% des travaux de la phase II ont été réalisés et la remise officielle de celle-ci est prévue pour fin décembre 2023.

Les travaux de rénovation de la route Nzolana sont à leur deuxième phase. Un tronçon routier plus long que celui concerné lors de la première phase. D’après le Maître d’œuvre, il s’agit de la construction de la route avec chaussée sur une longue distance de 7117 m, soit 7 km et 117 m ainsi que 13414 m d’ouvrage assainissement, notamment les caniveaux + 3487 m des collecteurs. Ces collecteurs vont prendre les eaux des caniveaux pour les amener dans les exutoires dont la rivière Lukunga ainsi que la rivière Mbinza. Pour les 7117 m de chaussée à construire, il y aura deux bandes sans compter la première phase partant de Pompage jusqu’au terrain régie de Malweka. Sur certaines parties, c’est donc la construction de toute une route là où, il n’en existait pas.

Les travaux de la phase II de la route Nzolana vont se joindre à ceux de la première phase réalisée en 2016 et actuellement parachevée.
Tous ces travaux exécutés, ne laissent pas la population indifférente. Les riverains se disent reconnaissant envers la Sicomines pour la réalisation de ce projet. Car la route Nzolana sera d’une importance économique capitale pour les habitants de Malweka. L’objectif de la construction de cette route étant de désenclaver graduellement la périphérie de Kinshasa et permettre à la population de vivre dans des meilleures conditions. Cette route part du rond-point Pompage jusqu’au rond-point Marine à l’UPN, en traversant trois quartiers de la commune de Ngaliema, Maman Yemo, Lukunga et Bumba. Elle avait été réhabilitée dans sa première phase en 2016 sur un tronçon de 1428 m de longueur.
L’accélération des travaux d’infrastructures financés grâce au programme sino-congolais a été également marquée par le lancement des travaux de réhabilitation et modernisation des routes Manterne-Tshela-Singini, au Kongo Central, et Bukavu-Kamanyola, au Sud-Kivu, ainsi que les travaux de finition du stade de Bukavu.

La construction de la route Manterne-Tshela-Singini a démarré le 15 juillet dernier. Les travaux sont entrepris par la SISC et financés par la Sicomines à hauteur de 7,98 millions USD. La route existante étant accidentée et difficile à emprunter, le projet permettra d’améliorer efficacement la situation actuelle de la circulation, par conséquent, les conditions de vie des habitants locaux et de promouvoir le développement économique local.

Selon les standards techniques définis par le Maître d’Ouvrage Délégué, il est question de poser une couche de fondation de 25 centimètres de gravier + une couche de fondation de 20 centimètres de gravier calibré + une chaussée en béton bitumineux de 4 centimètres d’épaisseur. La route aura une largeur de 8 mètres pour son fondement et de 7 mètres pour la largeur de la chaussée. Le plan initial du projet prévoyait la construction d’environ 11 km de route au cours de cette phase. La durée d’exécution prévue est de 18 mois.

Les travaux de construction de la route Bukavu-Kamanyola ont, quant à eux, débuté le samedi 22 juillet 2023 à partir de Nyangezi dans le territoire de Walungu. Le 14ème bureau de SINOHYDRO est l’entreprise chargée de l’exécution desdits travaux. Le plan préliminaire de cette phase du projet est de réhabiliter la section K10+000-K40+000, un total de 30 kilomètres de route, sans changement de sens de la route existante, avec une vitesse de conception de 40km/h, en utilisant une sous-fondation de 20cm de gravier + 20 cm de pierre concassée calibrée + 4 cm d’épaisseur de chaussée en béton bitumineux, avec deux bandes aller et retour.

La largeur du fondement de la route sera de 7m/8m/9m selon les différents tronçons de la route. Les caniveaux, les bordures et les murs de soutènement seront installés sur un seul côté du fondement de la route. Les travaux à effectuer et qui dureront 18 mois comprennent des travaux de terrassement, de drainage, de fondement et de signalisation, etc. Cette route nationale numéro 5, qui passe par les escarpements de Ngomo, relie la ville de Bukavu à celle d’Uvira dans la province du Sud-Kivu, en passant par les territoires de Kabare, Walungu, Uvira, Fizi, jusque dans la province du Maniema et autres. Sa construction évitera aux voyageurs et commerçants de transiter par le Rwanda.

Si pour les deux routes il était question de lancement des travaux, pour le stade de Bukavu à Nyantende, l’heure est à l’étape de finition. Le go de cette étape a été donné le samedi 22 juillet dernier, soit le même jour que les travaux de construction de la route Bukavu-Kamanyola. Ce stade est situé dans le territoire de Kabare au Sud-Kivu et les grosses œuvres sont complètement réalisées. Il est donc question pour cette deuxième phase de poser de sièges, d’aménager la voie d’accès et de poser également du gazon synthétique.

Les travaux de construction des routes Manterne-Tshela-Singini, Bukavu-Kamanyola et Nzolana ainsi que la finition du stade de Bukavu viennent s’ajouter à la longue liste des infrastructures déjà réalisées en RDC dans le cadre de la Convention de Collaboration entre le gouvernement congolais et le groupement d’entreprises chinoises. Parmi elles on peut citer : le boulevard du 30 juin ; le boulevard triomphal ; le boulevard Sendwe ; l’avenue du tourisme ; le palais du peuple ; l’hôpital du cinquantenaire et autres.E

En finançant ces travaux, la Sicomines reste engagée dans le développement des infrastructures en RDC. Les projets d’infrastructures financés par la Sicomines revêtent une importance économique et sociale.