Projet d’énergie numérique de Mabende : Un partenariat innovant pour l’avenir énergétique vert de la RDC

Le projet « One Belt, One Road » est une initiative d’envergure mondiale visant à revitaliser les routes commerciales historiques reliant l’Asie, l’Europe et l’Afrique. Cette vision stratégique – initiée en 2013 par Son Excellence Monsieur Xi Jinping, Président de la République populaire de Chine – s’inscrit dans une perspective de coopération internationale, avec l’objectif de promouvoir le développement économique à travers le monde.


Dans cette perspective, l’intégration des énergies vertes et à faible émission de carbone émerge comme une priorité majeure. Les défis liés au changement climatique et à la pollution nécessitante, en effet, une transition vers des sources d’énergie plus durables et respectueuses de l’environnement.
Ainsi, le déploiement des sources renouvelables telles que l’énergie solaire, éolienne et hydroélectrique joue un rôle crucial dans la réalisation des objectifs de durabilité du projet. En favorisant le développement de ces technologies propres, les pays participants peuvent non seulement réduire leur empreinte carbone, mais aussi promouvoir la création d’emplois verts et stimuler la croissance économique durable.
C’est ce qu’a rappelé le Président de la République populaire de Chine, lors du troisième Forum du Sommet de la coopération internationale concernant le projet « One Belt, One Road », le 18 octobre 2023 – soulignant l’importance de renforcer la coopération dans ces domaines, tout en annonçant la mise en place d’un mécanisme de dialogue et d’échange pour l’industrie photovoltaïque ainsi qu’un réseau d’experts verts et à faible émission de carbone.


Cette nécessité s’illustre particulièrement dans le contexte de la République démocratique du Congo (RDC), un pays membre de l’initiative « One Belt, One Road », riche en ressources naturelles, mais confronté à des défis en matière de développement économique, d’infrastructures, d’accès à l’énergie et de développement durable.
Or, le développement de l’énergie verte et des infrastructures durables revêt une importance capitale pour répondre aux besoins croissants de la population et des industries, tout en préservant l’environnement et en réduisant les émissions de carbone.
D’autant plus que la RDC abrite d’importantes réserves de minéraux tels que le cuivre, le cobalt et l’or, ce qui en fait l’un des principaux producteurs mondiaux de ces matières premières essentielles pour l’industrie mondiale.
Au demeurant, la demande croissante en électricité des régions minières, nécessite des solutions innovantes et efficaces pour assurer un approvisionnement énergétique stable et durable, tout en minimisant l’impact sur l’environnement et en favorisant le développement des communautés.
C’est dans cette optique que CNMC Huachin Mabende Mining (CHM), filiale de China NonFerrous Mining Hongkong Holding Limited (CNMHK), une société minière chinoise opérant en RDC depuis une décennie, a pris l’initiative de lancer le « projet d’énergie numérique de Mabende » en partenariat avec SDCC, entreprise spécialisée dans les contrats d’ingénierie internationaux et reconnue pour son expertise dans les projets d’énergie renouvelable à l’échelle internationale.

Le « pilote » de ce projet de Smart PV, dont la signature s’est tenue le 24 mars 2024 au siège de CNMHK, sera déployé à Lubumbashi (Katanga) avec pour objectif de fournir 10 910 000 kWh d’électricité par an. La zone de Lubumbashi bénéficie d’une abondance de ressources solaires, avec une intensité d’irradiation solaire directe de 1849,1 kWh/m² et une intensité d’irradiation horizontale totale de 2 140,1 kWh/m².
En exploitant ces ressources, la production annuelle des panneaux solaires photovoltaïques pourrait atteindre environ 1 766 000 kWh par an, représentant ainsi une valeur de développement considérable. Le projet réduira ainsi les émissions de carbone de 119,32 tonnes par an une fois achevé.
Ce jalon historique fait de ce consortium le premier à entreprendre des initiatives substantielles visant à résoudre la pénurie d’alimentation électrique dans les mines du pays. Un projet qui établit une référence dans le domaine de l’énergie verte sur le marché de la RDC, avec la promotion de principes environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), et ouvre la voie à une nouvelle ère de promotion de l’alimentation en énergie verte pour plus de résilience.
En effet, au cours des dernières années, l’approvisionnement électrique insuffisant – alimenté par l’augmentation continue des prix du cuivre, qui a elle-même nourrie l’expansion des fonderies locales, entraînant des pénuries d’électricité et des restrictions de plus en plus fréquentes – est devenu un défi majeur pour toutes les entreprises opérant en République démocratique du Congo (RDC), entravant significativement leur production et leurs opérations.
En utilisant les technologies les plus avancées et en favorisant des modes de coopération fiables, ce projet contribue de manière significative à l’atteinte des objectifs nationaux d’électrification définis par Son Excellence Monsieur Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République démocratique du Congo (RDC), ainsi qu’à la réalisation de l’Agenda 2030 des Nations unies pour le développement durable.
M. Chen Zhimin, président de CNMHK, et M. Wang Fangqing, directeur général de SDCC, ont procédé à la signature du projet de partenariat au nom des deux parties, en présence de l’ensemble des parties prenantes dont le partenaire stratégique Huawei Digital Power.
M. Zhang Jingtao, président de SDCC, a déclaré lors de la cérémonie : « Ce partenariat novateur ouvre la voie à une collaboration fructueuse pour promouvoir les énergies vertes le long du projet « One Belt, One Road ». »
M. Chen Zhimin, président de CNMHK, a rappelé que : « CNMHK s’engage fermement à promouvoir l’innovation et le partage. Ce projet de Smart PV vise à remplacer le réseau électrique traditionnel par une solution innovante, favorisant ainsi une production énergétique plus flexible et efficiente. »

M. Philippe Wang, Président Digital Power & Vice-Président Exécutif de Huawei Northern Africa (Afrique du Nord, de l’Ouest et Centrale), a conclu : « L’atteinte d’un développement vert et durable représente une voie sûre vers la modernisation et constitue un objectif commun pour tous les pays du monde. En adhérant à ces principes, nous nous engageons à jouer notre rôle dans la préservation de l’environnement et dans la construction d’un avenir prospère et durable pour les générations futures. »