Propos du secrétaire général de l’ONU sur le M23 : « Ces genres de déclarations renforcent la méfiance des Congolais envers la Monusco » (Francine Muyumba)

102

La sénatrice Francine Muyumba dit être préoccupée par les propos du secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres tenus le dimanche 18 septembre sur la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC.

« Ces genres de déclarations renforcent la méfiance du peuple congolais envers la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en république démocratique du Congo (Monusco)« , a-t-elle écrit sur son compte tweeter. La sénatrice Francine Muyumba estime que « l’hypocrisie de l’ONU doit cesser ».

Antonio Guterres a accordé une interview le dimanche 19 septembre à France 24 et RFI. Au cours de cet entretien avec la presse, le secrétaire général des Nations Unies a déclaré que « le M23 aujourd’hui est une armée moderne, avec des équipements lourds qui sont plus perfectionnés que les équipements de la Monusco ».

Sans pour autant citer le Rwanda, Antonio Guterres a reconnu que ces rebelles ne sont pas nés dans la forêt, mais ils viennent de quelque part.

Pour le chef de l’ONU, « ce qu’il faut, c’est de trouver une discussion sérieuse entre la RDC, le Rwanda et l’Ouganda pour qu’on puisse avoir une perspective conjointe pour éviter cette permanente situation ».

Ramami