Proposition de loi Tshiani sur la congolité: Ensemble pour la République de Moïse Katumbi menace de claquer la porte de l’Union sacrée (communiqué)

429

Ensemble pour la République, parti politique de Moïse Katumbi menace de quitter l’Union sacrée de la nation au cas où l’Assemblée nationale parvenait à aligner dans son calendrier des travaux la loi de Noël Tshiani sur la congolité déposée le jeudi 8 juillet dernier par le député national Nsingi Pululu.

Cette annonce a été faite dans un communiqué publié ce vendredi 9 juillet et signé par Dieudonné Bolengetenge, secrétaire général de Ensemble pour la République.

« Toute éventuelle inscription au calendrier des travaux de l’assemblée nationale de ce texte consacrera la rupture définitive et irréversible au sein de l’union sacrée entre les tenants de l »instrumentalisation de la nationalité et du repli identitaire aux fins de conservation du pouvoir et les véritables républicains qui aspirent à donner au peuple congolais la possibilité de désigner librement ses dirigeants (…) », prévient Ensemble pour la République.

Pour le parti politique de Moïse Katumbi, il dit rejeter cette initiative parce qu’elle est raciste et met à mal l’unité et la cohésion nationales.

« Ensemble pour la République dénonce la volonté manifeste des instigateurs de cette proposition de loi d’exalter des sentiments de racisme et de haine dans le seul but de verrouiller l’accès aux plus hautes fonctions de la République. Elle est une insulte à l’endroit des combattants de la liberté, les héros  et les martyrs de la démocratie qui sont allés jusqu’au sacrifice suprême pour arracher une alternance démocratique », dit-il.

Ainsi, Ensemble pour République rappelle que tous les congolais sont égaux devant la loi et que nul, quel que soit son rang ou sa qualité, ne saurait s’arroger la faculté de priver ou de réduire les droits et libertés de ses concitoyens.

La qualifiant de ségrégationniste, proche des lois de l’apartheid et du régime nazi, Ensemble pour la République  rappelle que l’initiative de Noël Tshiani ne figure nulle part dans le programme de coalition de l’union sacrée.

Par conséquent, le parti de Moïse Katumbi appelle le peuple congolais à plus de vigilance  afin que le pays ne tombe pas dans un cycle de violences.

« Aujourd’hui autant qu’hier, il lui appartient de veiller au respect de la constitution, en rejetant toutes les initiaves qui viseraient à en denaturer l’esprit et la lettre au risque de plonger le pays dans un nouveau cycle de violences et de crises aux conséquences aussi incalculables que funestes « , conclue le parti cher à Moïse Katumbi.

Sandrine Fundi