Questions sécuritaires dans l’Est de la RDC : « Le chef de l’État ne s’est pas réfugié dans une langue de bois » (Henriette Wamu)

L’Alliance pour la réforme de la République (A2R), à travers sa présidente nationale Henriette Wamu, est revenue  le jeudi 16 décembre, sur le discours du Président de la République prononcé devant le Congrès.

Cette plateforme politique membre de l’Union sacrée s’est félicitée du fait qu’en abordant les questions sécuritaires, Félix Tshisekedi ne s’est pas réfugié dans une langue de bois.

« Le Chef de l’État soutient et assume non seulement le renouvellement successif de l’État de siège mais aussi les opérations militaires conjointes des FARDC et des Forces armées Ougandaises pour traquer les ADF jusque dans leur dernier retranchement et ainsi répondre aux attentes légitimes de la population », a déclaré l’A2R.

L’A2R soutient dès lors l’engagement pris par le Chef de l’État dans ce cadre et appuie sa détermination à rétablir la paix dans le pays en général et dans la partie Est du territoire national en particulier.

Au cours de la même cérémonie organisée pour ce faire, la présidente nationale de l’A2R, Henriette Wamu Ataminia a particulièrement apprécié l’engagement du chef de l’État « qui tient à l’organisation des élections dans les délais constitutionnels.

Ramami