RDC : Corneille Nangaa accuse Tshisekedi d’être à la base du conflit ethnique entre Mbole et Lengola ayant fait plus de 500 morts à Tshopo

L’ancien président de la commission électorale nationale indépendante, Corneille Nangaa accuse le président de la République Félix Tshisekefi d’être à la base du conflit ethnique entre les Ba-mbole et les Ba-lengola, qui selon lui, aurait fait 509 morts dans la province de la Tshopo.

Dans sa nouvelle sortie médiatique, Corneille Nangaa établit la responsabilité du chef de l’état par le fait qu’il aurait «imposé sa soeur tribale » gouverneure de la Tshopo.

«Après avoir enflammé l’Ituri et les deux Kivu, Tshisekedi, à travers ses services de sécurité, s’emploie à embraser la Tshopo en opposant deux peuples frères, les Ba-Mbole et les Ba-Lengola…une poudrière qui vise à provoquer une guerre intestine afin de déposséder les communautés de leurs terres et ressources naturelles », a-t-il fait savoir.

Corneille Nangaa dénonce en outre la passivité de la gouverneure de province face à cette situation et la traite «d’incompétente».

«L’absence délibérée de l’autorité de l’État dans les entités affectées par les troubles, la démission et l’incompétence de la gouverneure illégitime de la Tshopo, responsable des cafouillage et embrouillamini fonciers persistants en faveur des ravisseurs étrangers identifiés comme des exploitants forestiers et miniers illustrent l’étendue du chaos planifié contre le peuple », a-t-il ajouté.

Désormais opposant et en exil, Corneille Nangaa s’illustre dans des critiques contre le pouvoir en place, dont il juge le bilan « largement négatif» sur tous les plans.

Patrick Matanga

Partager

Votre marque mérite une visibilité

Mettre votre publicité ici (365 x 270 px)
Derniers articles
Catégories

Restez connecté

Rejoignez notre newsletters pour être informé de toutes nos publications.