RDC – Culture : 11 artistes célèbrent la Femme à travers des œuvres exposées au centre André Blouin

Du 31 mars au 6 avril, le centre culturel André Blouin situé dans la commune de Kintambo à Kinshasa a abrité une exposition d’œuvres d’art pour clôturer le mois de la femme en beauté. Organisée par l’atelier Monzari en collaboration avec le centre culturel, l’exposition a réuni 11 artistes peintres, dont deux jeunes dames, autour de la thématique « Mama Afrika ».

Durant 7 jours, les visiteurs ont pu découvrir une variété de tableaux abordant des thématiques liées à la condition féminine.
Parmi les œuvres présentées, “La reine Protectrice” de Christian Bokula mettant en avant le rôle protecteur de la femme.

« Mon œuvre parle de la reine protectrice, alors la technique que j’ai utilisée, c’est la technique du recyclage. J’utilise les déchets plastiques pour réaliser des œuvres d’art . Mais mon œuvre montrant une femme qui porte une couronne et un enfant pour transmettre un message à tout le monde pour dire que la femme c’est elle qui protège le monde parce qu’elle commence d’abord par protéger l’enfant dès la conception, après la naissance voire jusqu’à l’âge adulte. Voilà un peu le message de cette œuvre qui a été faite à l’aide des déchets plastiques », a-t-il déclaré à la presse.

Christian Azmati a, quant à lui, utilisé le bambou, ressource abondante en RDC, dans sa création “kama”. Oeuvre d’art qui salue la bravoure de la femme africaine.

« C’est une œuvre réalisée à l’aide des bambous que je peint avec du feu. L’œuvre s’intitule Kama, comme ancienne appellation Africaine de la femme et donc mon œuvre met la femme au centre. J’ai voulu présenter une œuvre qui, de façon subtile, mettrait la femme de l’Afrique au centre de mon discours », a-t-il expliqué.

L’artiste Berveline Bavedila a exposé son tableau”Sous silence”. Il évoque les difficultés que peuvent rencontrer les femmes comme les hommes dans la vie quotidienne. Mais le message principal qu’il veut faire passer, c’est l’abnégation et la résilience.

« Je pense que la vie est un chemin où on rencontre tout un lot des difficultés, que nous soyons riche ou pauvre, qui peuvent nous empêcher d’atteindre nos objectifs. L’espoir intervient quand malgré ces difficultés on sait quand même qu’on va y arriver, l’Espoir est donc cette force intérieure qui nous pousse à percevoir la vie de manière positive à voir le réel dans l’abstrait et garder la tête haute quels que soient les obstacles de la vie », a estimé Berveline Bavedila.

Selon les organisateurs, cette première exposition du centre culturel André Blouin visait à célébrer la créativité et l’émancipation féminine. Elle a permis de mettre en lumière le travail d’artistes locaux sur des thématiques liées à la condition des femmes, dans le cadre des festivités du mois de la femme à Kinshasa.

« Je suis très satisfait de la contribution de tous les artistes qui ont répondu présents, de la mobilisation de mes collaborateurs avec qui je travaille au Centre Culturel André Blouin et de la manière dont le public a accueilli cet événement. Le premier jour, plus de 150 personnes se sont déplacées pour y assister. Je suis satisfait car le message est vraiment passé.», a indiqué l’artiste Richard Nzaaba, sélectionneur des artistes qui ont presté dans cet événement.

Même son de cloche enregistré auprès de Gemima Kadima, secrétaire chargée au centre culturel André Blouin.

« C’est la première fois que nous organisons une exposition même si l’année dernière, il y avait une manifestation mais qui n’appartenait pas au centre mais cette année avec Mama Africa, nous organisons une exposition pour la première fois », a-t-elle déclaré.

Durant tout le mois de mars, le centre culturel Andrée Blouin de Kinshasa a célébré la femme par diverses activités culturelles, comme à l’accoutumée. Mais cette année, une nouveauté a été introduite avec la tenue de la première exposition d’art plastique de ce lieu culturel.

À travers cet événement artistique, le centre Andrée Blouin poursuit son objectif d’éducation populaire par la culture. Il s’agit de la première exposition organisée dans cet espace, une initiative novatrice qui pourrait inspirer de nouveaux projets à l’avenir selon les dirigeants.

Michée Efoya

Partager

Votre marque mérite une visibilité

Mettre votre publicité ici (365 x 270 px)
Derniers articles
Catégories

Restez connecté

Rejoignez notre newsletters pour être informé de toutes nos publications.