RDC : Des mouvements citoyens accusent Dan Gertler de s’être rapproché du régime Tshisekedi pour obtenir la levée de ses sanctions

Plusieurs mouvements citoyens congolais dont Filimbi et Congo n’est pas à vendre ont organisé, ce mercredi 25 octobre 2023 un sit-in de protestation devant l’ambassade des États-Unis à Kinshasa pour dénoncer d’éventuelles discussions visant à alléger les sanctions américaines contre l’homme d’affaires israélien Dan Gertler.

Brandissant des pancartes accusant l’homme d’affaires Gertler d’opaquer ses contrats avec le gouvernement congolais, les manifestants ont déposé un mémorandum exprimant leur ferme opposition à tout allègement des mesures à son encontre.

Faisant l’économie de ce mémorandum à la presse, Palmaire Kabeya, porte-parole du mouvement citoyen Filimbi, a rappelé que les activités de Dan Gertler n’ont jamais réellement profité au peuple congolais.

Il accuse dans la même veine, Dan Gertler de s’être rapproché du régime Félix Tshisekedi afin d’obtenir la levée de ses sanctions auprès des Etats-Unis.

« Aujourd’hui Dan Gertler qui s’est rapproché beaucoup de pouvoir de Tshisekedi et comme on est la veille des élections, il veut du cach. Ils se sont mis d’accord pour que le gouvernement puisse plaider pour la levée de ses sanctions » , a-t-il révélé.

Cet activiste de droit de l’homme demande également au gouvernement américain de maintenir ses sanctions, qu’ils jugent nécessaires pour lutter contre la corruption et garantir la transparence dans la gestion des ressources naturelles de la RDC. Il invite aussi les autorités congolaises et leurs partenaires traditionnels à renforcer la gouvernance dans ce secteur crucial.

« Comme les américains ont un gouvernement responsable, ils luttent contre la corruption et le blanchissement d’argent. Ce n’est pas le moment de lever les sanctions parce que le peuple congolais n’est pas rétablit dans ses droits  », a-t-il expliqué.

Dan Gertler fait l’objet des sanctions américaines depuis 2017 pour ses malversations présumées dans l’industrie minière congolaise. Bien que ses sanctions aient été réimposées par Joe Biden en 2021, sa situation pourrait à nouveau évoluer si les pourparlers évoqués aboutissaient. Les mouvements citoyens congolais entendent faire pression pour empêcher tout assouplissement à son encontre.

Christian-Timothée Mampuya

Partager

Votre marque mérite une visibilité

Mettre votre publicité ici (365 x 270 px)
Derniers articles
Catégories

Restez connecté

Rejoignez notre newsletters pour être informé de toutes nos publications.