RDC – Embargo sur l’achat des armes : «C’est une injustice flagrante qui constitue un soutien pour ceux qui nous combattent» (Christophe Lutundula)

Christophe Lutundula vice-premier ministre des affaires étrangère

Le gouvernement congolais considère la décision du conseil de sécurité infligeant à la RDC un embargo sur l’achat des arme, comme une injustice “flagrante qui constitue” un soutien aux groupes armés qui combattent l’intégrité territoriale de la République Démocratique du Congo.

C’est le vice-premier ministre des affaires étrangères Christophe Lutundula qui l’a fait savoir ce vendredi 11 novembre lors d’un briefing conjointement animé avec son collègue de la communication et médias Patrick Muyaya.

«C’est une injustice flagrante ça signifie quoi? au niveau le plus haut des Nations unies le secrétaire général la plus autorité politique pour ne pas le citer, a affirmé que le M23 a des armes sophistiquées et il est vraiment une armée conventionnelle classique et quand on dit mais ces armes viennent d’où? Qu’est-ce qu’il a dit? Ça vient de quelque part. Le M23 a des gens qui lui donnent des armes qui sont achetés à travers le monde sans déclaration sans quoi que ce soit pour nous combattre. C’est une façon de nous affaiblir», a déclaré Christophe Lutundula.

Le patron de la diplomatie congolaise affirme qu’il y a des pays vendeurs d’armes qui ne veulent pas coopérer avec la RDC sous prétexte que le pays est dans la liste noire des Nations unies.

Pour ce faire, le gouvernement demande aux Nations unies de lever carrément cette hypothèse pour aider la République Démocratique du Congo à faire face aux ennemis de la paix qui menacent sa souveraineté.

Chris Kalu