RDC – Hydrocarbures : « Les appels d’offres de blocs pétroliers et gaziers se sont faits à l’insu des communautés locales » (ONG environnementales)

Dans un rapport publié ce jeudi 29 septembre, des ONG environnementales font savoir que les appels d’offres de blocs pétroliers et de gaz, lancés en juillet 2022 par la RDC, se sont faits à l’insu – encore moins du consentement – des communautés locales.

Greenpeace Afrique, Rainforest Rescue et les ONG congolaises Dynamique Pole, IDPE), MJPE et REDD détaillent ces conclusions et jurent de résister contre la décision du Gouvernement congolais.

Félix Tshisekedi a lancé, le jeudi 28 juillet dernier, les 30 appels d’offres dont 27 pour des blocs pétroliers et 3 pour des gisements gaziers du lac Kivu. Le chef de l’État a, à cette occasion, rassuré différentes parties quant à la transparence dans la gestion des fonds. Il a aussi rassuré sur le respect de la biodiversité de la RDC lors de la réalisation de ces projets.

« Ces appels d’offres ne constituent en aucun cas un reniement des engagements pris à l’international. Je rassure les partenaires internationaux sur la détermination de mon gouvernement à mener les travaux d’exploitation et d’exploration en utilisant des outils qui protègent l’environnement, les écosystèmes et l’équilibre écologique. Tous les travaux sur l’impact négatif sur l’environnement seront exécutés avec une étude exhaustive sur l’environnement en vue de minimiser les impacts. Ces études seront examinées et approuvées par le ministère de l’Environnement avant les travaux« , a ajouté le chef de l’État.

Ces blocs se répartissent dans les trois principaux bassins sédimentaires de la RDC à savoir: le Bassin Côtier, le Bassin de la Cuvette Centrale et les Bassins de la Branche Ouest du Rift Est-africain.

Ce rapport des ONG sur les appels d’offres de blocs pétroliers et gaziers tombe alors que la RDC se prépare à accueillir la conférence sur le climat PreCOP27 à Kinshasa dans trois jours.

Ramami