RDC – Insécurité: Les ADF massacrent plus de 10 civils à Irumu et Beni

199

Des hommes armés qui seraient des combattants d’Allied Democratic Forces (ADF) ont massacré plus de dix (10) civils, en l’espace de quarante-huit (48) heures, dans l’Est de la RD Congo.

La semaine écoulée, huit (8) civils ont été tués dans le territoire d’Irumu, dont six (6), dans le village d’Otomabere et deux (2) à Kazaroho.

L’information a été raportée, lundi 19 septembre 2022, à yabisonews.cd par Christophe Munyanderu, Coordonnateur de la Convention pour le Retard des Droits Humains (CRDH).

« Au total, 8 civils ont été tués au courant de cette semaine, après la tuerie d’un couple le vendredi 17 septembre. Ces ADF et leurs supplétifs dans la localité de Kazaroho, ont tué 6 autres personnes ce dimanche 18 septembre dans les localités de Apamayaya, Masongo et Apakolu qui donne le bilan de 8 civils tués. Parmis ces civils tués, figurent 3 femmes« , a-t-il expliqué.

Et de renchérir : »Toutes ces localités sont situées à l’Ouest du village Otomabere dans le groupement de Bandavilemba, chefferie de Walese Vonkutu, territoire d’Irumu. Signalons que la chefferie de Walese Vonkutu reste l’épicentre de ces ADF et leurs supplétifs Maï-Maï Kyandenga« .

Et dans le territoire de Beni, trois (3) autres civils ont été exécutés, la nuit du dimanche 18 au lundi 19 septembre 2022, dans la localité de Babila-Bakaiku, groupement Batangi-Mbau, secteur de Beni-Mbau.

C’est le président de la société civile de Mamove, contrée proche du lieu du drame, qui confirme cette nouvelle violence armée. Kinos Katuho a appelé la population à la vigilance face aux mouvements des ADF, dans cette partie du territoire de Beni.

Fabrice Ngima