RDC : le collectif « Ça sent le détournement et la corruption » exige la démission du PCA et du DG de la Sokimo  pour le détournement

403

Le collectif « Ça sent le détournement et la corruption » a organisé un sit-in le vendredi 28 mai au siège de la société minière de Kilo Moto (Sokimo) à Kinshasa, afin d’exiger le départ du président du conseil d’administration, Annie Kitima et du directeur général, Augustin Mpela de cette société publique.

Se confiant à la presse, le président de cette structure citoyenne accuse le PCA et le DG de la Sokimo de « mégestion des fonds reçus de  la société Kibali ». Il invite par conséquent l’IGF à diligenter  un audit à la Sokimo  pour connaître la destination des fonds qu’elle reçoit de son partenaire.

« il existe des sérieux indices de détournement des fonds déjà décaissés par ses partenaires. Nous ne comprenons pas pourquoi les agents et cadres de cette entreprise sont impayés depuis  plusieurs mois, soit 95 mois, alors qu’il y a des payements des grosses sommes. Le DG Augustin Mpela et la PCA Annie Kitima doivent justifier plus de 214 millions $ avec un bénéfice de 16,7 millions $ en financement des prêts alors que l’enveloppe globale des salariés est de 94 mois d’impaiement. Ils doivent aussi justifier l’argent reçu en 2009 destiné à la retraite des agents », a déclaré Charles Lwamba.

Occasion faisant le larron, ce dernier a également demandé au président de la République de nommer des nouveaux dirigeants à la tête de cette société minière.

Dostin Eugène Luange