RDC – Législatives à Masimanimba: Le 2e vice-président de la CENI invite les jeunes à s’abstenir de tout acte de vandalisme pendant le vote

En mission à Masimanimba dans la province du Kwilu, le deuxième vice-président de la commission électorale nationale indépendante a invité les jeunes de cette partie du pays à s’abstenir de tout acte de vandalisme des kits électoraux pendant les élections qui y seront organisées.

Didi Manara était face aux jeunes de ce territoire ce mercredi 21 février 2024 où il y séjournait en vue de l’organisation dans un proche avenir, des élections législatives nationales et provinciales. Il a, lors de cet entretien fait le point sur des actes malheureux qui étaient perpétrés pendant les scrutins dans ce territoire, raison pour laquelle les élections avaient été annulées.

« Évitez de brûler, de vendaliser le matériel électoral, c’est le matériel de l’État congolais. Attention, c’est un droit civique pour voter, partout au pays c’est calme, ils ont leurs députés et bientôt ils auront leurs sénateurs, mais pour vous au Kwilu, ce ne sera pas maintenant, vous en aurez après les autres à cause de ce que vous avez fait ici, à cause de quelques jeunes qui ont brûlé les machines », a-t-il déclaré.

A lui de poursuivre:  » ne refaites plus une telle action incivique. Nous sommes là pour vous écouter aussi parce que nous avons des noms et la CENI va prendre des décisions. Nous sommes décidés d’organiser de bonnes élections, lorsque la population de Masimanimba va voter pour un candidat, il faut que ça soit celui-là qui soit proclamé. Restez sereins, attendez le programme qui vous sera communiqué incessamment, mais votez dans le calme », a-t-il ajouté.

Les jeunes de leur côté ont en outre demandé à la centrale électorale de déployer dans les meilleurs délais les matériels afin que les scrutins se passent dans un climat de paix et de la meilleure façon.

Rappelons que la centrale électorale avait annulé les élections à Masimanimba ( province du Kwilu) et Yakoma (Nord-Ubangi) pour des actes de vandalisme de matériel électoral et des cas de corruption enregistrés. Toutefois, la CENI compte organiser cette fois-ci de bonnes élections avec un oeil regardant sur ces deux territoires et ne jure que de proclamer seulement ceux qui seront réellement élus par la population.

Patrick Matanga