RDC : L’évêque de Butembo-Beni attire l’attention du gouvernement sur le calvaire des déplacés à l’est du pays

L’évêque du diocèse Catholique de Butembo-Beni invite le gouvernement de la République démocratique du Congo, à travers le président Félix Tshisekedi, à rechercher le bien-être des déplacés de guerre au sud de son diocèse. Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech s’est exprimé au cours de la célébration eucharistique qu’il a présidée, ce samedi 30 mars 2024, en la cathédrale de Butembo.

Au cours de son homélie en cette veillée Pascale en l’église catholique, l’ordinaire du lieu est revenu sur la situation sécuritaire précaire dans les territoires de Rutshuru, Masisi et Nyiragongo suite à l’activisme du M23. C’est là qu’il a appelé les chrétiens présents à la cathédrale à être des artisans de sécurité, de paix et de justice.

Ce prélat catholique a alors invité la communauté à ne pas oublier les déplacés de guerre, victimes survivantes de la cruauté des combattants du mouvement rebelle.

« Ils sont nombreux dans des entités situées au sud du diocèse de Butembo-Beni », a-t-il lancé.

L’évêque a démontré « qu’il n’existe pas de Congo sans le Nord-Kivu » et que, à en croire ses termes, « le chef de l’État doit regarder avec un coeur miséricordieux les congolais qui souffrent dans leur propre pays ».

Pour rappel, l’activisme du M23 s’est accentué ces derniers mois dans les territoires de Rutshuru, Masisi et Nyiragongo. Les affrontements répétitifs ont alors occasionné un déplacement massif des populations de ces territoires vers le territoire de Lubero. Là-bas, ils endurent des conditions de vie difficile liées notamment au manque de nourriture et de médicaments, pour les malades.

Visesa Louangel,