RDC: Lisanga Bonganga exige la démission de Felix Tshisekedi

Dans une déclaration politique faite le lundi  25 octobre, Jean Pierre Lisanga Bonganga, coordonnateur de la Dynamique pour la sortie de crise (Dysoc), demande au président Félix Tshisekedi de démissionner pour avoir échoué dans l’exercice de ses fonctions.

Ce proche de Martin Fayulu Madidi met à charge de Félix Tshisekedi une kyrielle de griefs, notamment l’instrumentation de la justice, la répression sauvage des manifestations publiques, la remise en cause de la cohésion nationale, l’incapacité absolue d’assurer la sécurité des populations, celles de l’Est du pays en particulier et les voyages intempestifs, inutiles et improductifs. Il demande par conséquent au président de la République de rendre le tablier.

Fort de ce réquisitoire accablant pour le pouvoir en place, la DYSOC se range derrière le Peuple congolais, déjà meurtri et exige la démission de Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo de ses fonctions de président de la République, chef de l’Etat“, a-t-il déclaré.

Ainsi, Lisanga Bonganga suggère que la vacance du pouvoir qui sera créée par la démission de Félix Tshisekedi soit comblée par le président du sénat, conformément aux articles 75 et 76 de la constitution. Faute de quoi, la DYSOC prévient qu’elle va demander au moment opportun au peuple congolais de recourir à l’article 64 de la constitution.

Au même moment, le coordonnateur de la Dysoc invite les autres forces politiques et sociales acquises au changement à rejoindre “le bloc patriotique” initié par Martin Fayulu pour exiger des réformes électorales consensuelles.

Dostin Eugène Luange