RDC: Lisanga Bonganga s’oppose à l’état de siège annoncé par Felix Tshisekedi et invite le parlement à ne plus l’avaliser

767

Dans une déclaration rendue publique samedi 01 mai 2021, Lisanga Bonganga, coordonnateur de la Dynamique pour la sortie de crise (DYSOC) s’oppose à l’état de siège annoncé  dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri par le président Félix Tshisekedi.

Pour cet ancien  ministre des relations avec le parlement dans le gouvernement Tshibala, l’initiative du président de la République risque  d’enclencher la balkanisation du pays, raison pour laquelle il s’y oppose farouchement.

« Le Président Félix Tshisekedi a annoncé sa décision inédite de proclamer l’état de siège dans certaines provinces de l’Est du pays qu’il va certainement couler en moule juridique sous forme d’ordonnance, dans les prochaines heures. Sans qu’il ne soit nécessaire de revenir sur l’absence de motivation de cette décision intrépide et qui augure à n’en point douter la balkanisation de notre pays, la DYSOC s’oppose farouchement à la proclamation de l’état de siège uniquement dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu », peut-on lire dans le communiqué.

Lisanga Bonganga en appelle ainsi aux deux chambres du parlement à s’opposer à cette décision du président de la République pour protéger l’intégrité du pays, et constituerait selon lui un acte de haute trahison.

« En conséquence, dans le souci de protéger l’unité nationale et défendre l’intégrité du territoire chèrement acquise, au prix de nombreux sacrifices, la DYSOC demande à l’assemblée nationale et au Sénat de bien vouloir refuser, dès la saisine, la proclamation de l’état de siège, annoncé par le président Félix Tshisekedi avait, sur tout ou une partie du territoire de la République, sinon cela pourrait constituer un acte de haute trahison »,  tonne-t-il.

Pour rappel,  cette décision du chef de l’État de décrété l’etat de siège est également minimisée par le député Delly Sesanga.  Pour lui, le Chef de l’État avait d’autres possibilités que d’aller directement à l’etat de siège.

Dostin Eugène Luange