RDC – Lutte contre l’impunité : Le gouvernement prêt à coopérer pour des enquêtes et des poursuites des crimes de génocide, crimes de guerre et crimes contre l’humanité

La République Démocratique du Congo est prête à coopérer pour des enquêtes et des poursuites sur des crimes de génocide, des crimes de guerre et ceux contre l’humanité.

Dans sa communication vendredi lors de la 113ème conseil des ministres, Félix Tshisekedi, président de la République, a d’abord fait le point de la participation d’une commission interinstitutionnelle du pays aux négociations de Ljubjana, préalables à l’adoption de la convention y relative, prévue du 14 au 15 février 2024 à la Haye, aux Pays-Bas.

Cette convention, explique le chef de l’État, évitera que les auteurs du crime de génocide, des crimes contre l’humanité et de guerres à échapper aux poursuites.

«Cette Convention, en appui à son engagement à obtenir que les auteurs de ces crimes répondent de leurs actes, évitera, grâce aux mécanismes qu’elle mettra en place, que ces criminels continuent à échapper aux poursuites en trouvant refuge, en toute impunité, sur les territoires d’autres Etats, voisins ou non», explique Félix Tshisekedi, qui attire l’attention du gouvernement sur les diligences à accomplir pour la finalisation du processus devant mener le pays à l’engagement formel à cet instrument international, baptisé « Ljubljana et de Haye», ce, conformément au projet adopté à la conférence diplomatique, à laquelle la RDC a pris part.

«Pour ce faire, tenant compte de la période d’ouverture de la signature qui approche à grand pas, le Vice-Premier Ministre, Ministre des Affaires
Étrangères et Francophonie ainsi que la Ministre d’Etat, Ministre de la Justice
et Garde des Sceaux ont été chargés, sous l’autorité du Premier Ministre, de formaliser un cadre propice à la prise en charge et au suivi de ce processus. Ce cadre bénéficiera évidemment de l’assistance de l’équipe de nos plénipotentiaires, qu’il faudra muer en Task Force», renseigne le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya.

Reçu le 05 septembre à Kinshasa par Félix Tshisekedi, le commissaire européen à la justice, Didier Reynders avait annoncé l’organisation, avec la cour pénale internationale, d’une conférence internationale sur la justice transitionnelle et sur la lutte contre l’impunité au 1er semestre 2024 à Kinshasa.

 

Samyr Lukombo

Partager

Votre marque mérite une visibilité

Mettre votre publicité ici (365 x 270 px)
Derniers articles
Catégories

Restez connecté

Rejoignez notre newsletters pour être informé de toutes nos publications.