RDC : Me Arlette Odia dissout le “CDUC mouvement associatif” au profit du “CDUC mouvement politique” et intègre le PPRD

RDC : Me Arlette Odia dissout le "CDUC mouvement associatif" au profit du "CDUC mouvement politique" et intègre le PPRD

Le Collectif pour le développement et l’unité du Congo (CDUC) n’est plus un mouvement associatif de la société civile. Cette structure s’est mue en mouvement politique. Me Arlette Kashama, sa présidente nationale, a fait cette annonce ce samedi 7 mai au cours du lancement officiel de ce nouveau né de la politique congolaise.

Par voie de conséquence, a déclaré Me Arlette Odia, le CDUC a choisi son camp. C’est désormais dans les rangs du Parti du peuple pour la reconstruction et le développement (PPRD), parti cher à Joseph Kabila que le CDUC mouvement politique va oeuvrer.

“Je porte la voix de tous.mes camarades du parti et j’annonce solennellement l’affiliation du CDUC au PPRD, parti cher à l’ancien président de la République Joseph Kabila Kabange”, a déclaré Me Arlette Odia devant une parterre des sympathisants réunis pour la circonstance au Centre pour handicapés sur l’avenue des Huileries.

“Il s’agit pour nous du choix de la raison et de l’engagement pour la victoire aux élections de 2023. Nous participerons désormais à toute activité liée au PRRD. Nous sommes convaincus que notre lutte portera le fruit du changement au profit du peuple congolais”, a expliqué Me Arlette Odia.

Sous sa nouvelle casquette d’opposante, Me Arlette Odia a martelé qu’ “il est connu de tous que le pays va mal. L’Union sacrée est incapable de signer une charte. Le peuple attend des réformes judiciaires. La destitution du ministre de l’Economie prouve que le Gouvernement est à cours d’idée. Tous les rêves des Congolais se sont transformés en cauchemar. Pas de moindre solution pour des problèmes élémentaires. Les Congolais n’ont plus d’espoir”.

Le CDUC, comme l’a souligné la secrétaire générale, vise l’accès au développement et l’unité du pays. Créé le 3 mai 2022 par des Congolais. A ce jour, ce mouvement politique compte plus de 10.000 membres à Kinshasa et 35.000 à travers le pays. “Le CDUC a besoin des femmes et hommes prêts à combattre avec lui. Les portes restent encore ouvertes à ceux désireux de rejoindre le mouvement”, a fait savoir la secrétaire générale.

Ramami

Partager

Votre marque mérite une visibilité

Mettre votre publicité ici (365 x 270 px)
Derniers articles
Catégories

Restez connecté

Rejoignez notre newsletters pour être informé de toutes nos publications.