RDC- Nomination de Judith Tuluka à la primature: Les Kinois s’attendent à l’amélioration de leurs conditions de vie

Judith Tuluka est officiellement la première femme à être nommée première ministre de la République Démocratique du Congo, depuis l’indépendance du pays en 1960.

Un échantillon des Kinois interrogés ce mardi 02 avril par Yabisonews.cd, soutient que la nouvelle première ministre doit relever les défis auxquels font face les Congolais.

« Elle le mérite et nous allons voir comment est-ce qu’on va aussi l’épauler. Elle va travailler avec ses collaborateurs et collaboratrices qui vont l’aider afin de réussir sa mission. Donc le choix du chef de l’Etat n’est pas un choix complaisant mais un choix réel, vu le tableau de l’actuelle cheffe du gouvernement », a déclaré monsieur Muyaya enseignant de son état.

Un cambiste trouvé sur son lieu de travail note que le prochain gouvernement doit être « actif » et différent des précédents puis qu’ il aura des défis énormes à relever.

« L’important c’est de relancer le pays. Nous avons des gros défis à relever. Il faut mettre fin à la guerre dans l’Est du pays car nous voulons voir un Congo prospérer dans tous les plans », a-t-il expliqué.

 

Une dame trouvée en chemin se réjouit de la nomination de Judith Tuluka. Selon elle, cette prise de fonction par une femme montre ce dont les femmes sont capables dans toutes les institutions Congolaises.

« Je suis personnellement fière de cette nomination et surtout qu’il s’agit d’une femme et notamment en cette période de la guerre, elle va penser aux enfants, aux maris qui sont poussés par la guerre. Elle fera en sorte que la paix puisse régner dans ce pays. Le président ne l’a pas choisi pour rien, nous avons vu son parcours et nous pensons qu’elle va faire quelque chose », a déclaré madame Mbay.

Vendeuse de la farine de manioc, madame Chantal déplore la situation sur la cherté des produits de première nécessité et le minerval des élèves payés selon elle, en dollars.

« Il faut que le dollar baisse, ils doivent le faire », a-t-elle insisté.

Une vendeuse du nom de Mado, “ la première ministre doit s’impliquer pour baisser le dollar ”. Nous avons des élèves finalistes, la nourriture devient très compliquée , donc c’est difficile. La première ministre doit voir le problème de nos enfants parce que si ces derniers n’étudient pas, son travail ne sera pas efficace », a-t-elle indiqué.

Signalons que la nomination Judith Tuluka à la tête du gouvernement Congolais intervient dans un contexte très particulier. Son prochain gouvernement va devoir faire face à plusieurs défis dont la situation sécuritaire dans l’Est du pays.

Michée Efoya