RDC – Occupation de Bunagana : «Le M23 est une armée moderne avec des équipements lourds plus perfectionnés que ceux de la Monusco» (Antonio Guterres)

98

Lors d’une interview accordée ce dimanche 18 septembre à la radio France Internationale et France 24, le secrétaire général des nations unies Antonio Guterres a affirmé que le M23 est une armée moderne avec des équipements lourds, plus perfectionnés que ceux de la Monusco.

« Il faut reconnaître notre faillite collective parce que cette région va de mal en pire (…) Les nations unies ne sont pas capables de battre le M23, la vérité aujourd’hui est que le M23 est une armée moderne avec des équipements lourds qui sont plus perfectionnés que les équipements de la Monusco», a-t-il dit.

Sans nommément citer le rwanda comme principal agresseur de la République Démocratique du Congo à travers les terroristes du M23 dans la crise sécuritaire qui sévit actuellement dans l’est de la RDC, le haut fonctionnaire des nations unies a toutefois indiqué que l’armement qu’occupe les terroristes du M23 vient de quelque part.

«Ces équipements lourds viennent de quelque part, ils ne sont pas né dans la forêt, ils viennent de quelque part», insiste Antonio Guterres.

Par ailleurs, ce haut fonctionnaire des Nations-Unies préconise un dialogue sincère entre la RDC, le Rwanda ainsi que l’Ouganda afin de restaurer la paix. Pour lui, la nécessité réside sur le fait que les rebelles ADF sont d’origine ougandaises et le M23 est congolais.

«Ce qu’il faut à mon avis, c’est l’essentiel de trouver une discussion sérieuse entre la RDC, le Rwanda et l’Ouganda pour qu’on puisse avoir une perspective conjointe pour éviter cette permanente situation (…) Il faut que ces pays se comprennent mutuellement et coopèrent effectivement pour la sécurité de l’Est du Congo et aussi pour la garantie de la sécurité du Rwanda et de l’Ouganda. Il faut qu’ils s’entendent» a-t-il recommandé.

Proposant des pistes des solutions pour une paix définitive à l’Est de la République Démocratique du Congo précisément dans la région, Antonio Guterres s’est dit favorable à la création d’une force africaine anti terroristes sous l’égide de l’Union Africaine.

«Je suis entièrement favorable à ce qu’il ait des forces d’imposition de la paix et de lutte anti terroristes africaine mener sous l’égide de l’Union Africaine et financé obligatoirement par le système des nations unies, sans de forces africaines robustes, je crois qu’on n’ira nulle part» a-t-il soutenu.

Il faut dire qu’en juillet dernier le porte-parole de la Monusco Matthias Gillmann avait également soutenu la thèse selon laquelle, le M23 serait plus armés que les casques bleus de la Monusco.

Pour rappel, les casques bleus de la Monusco sont accusés par la population de l’Est, d’inefficacité face aux rebellions qui pullulent l’Est de la RDC, principalement le M23 qui occupe depuis le 13 juin dernier la cité frontalière de Bunagana au Nord-Kivu.

Chris kalu