RDC – Politique : La société civile du Nord-Kivu pessimiste quant à la tenue des élections en 2023

52

La société civile, forces vives du Nord-Kivu dit son pessimisme sur la tenue des élections en 2023. Le premier vice-président de la structure citoyenne a exprimé cette inquiétude au cours d’un entretien avec yabisonews.cd après la réception du premier lot de kits d’enrôlement des électeurs.

Edgard Katembo Mateso plane des doutes sur la tenue des élections en 2023, étant donné que les questions de l’enrôlement des électeurs et la publication du calendrier électoral souffrent de précisions.

« A la période de Corneille Nanga comme président de la CENI, l’enrôlement des électeurs avait duré 18 mois. Et s’il faut penser que l’enrôlement des électeurs pourrait durer autant de mois, alors nous sommes en train d’aller dans un glissement des dirigeants actuels. Et même si on nous amène ce kit, le calendrier n’est toujours pas publié par la CENI. Donc, amener le kit c’est bon, c’est une étape. Mais faut-il connaitre l’échelonnement des étapes », a argumenté Edgard Katembo.

Pour rappel, le Rapporteur de la commission électorale nationale indépendante (CENI) a réceptionné, lundi 19 septembre, le premier lot de kits d’enrôlement des électeurs fourni par l’entreprise sud-coréenne Miru Systems. La CENI va désormais se mettre au travail pour le test grandeur nature.

Ce dernier a pour objectif de vérifier la conformité du matériel proposé par le fournisseur en rapport avec les exigences fixées par la CENI dans le dossier d’appel d’offres international et de s’assurer de la fonctionnalité de ce matériel. La CENI note que ce test permettra aussi d’étudier le comportement du matériel et du logiciel en situation réelle d’exploitation et d’apprécier le temps d’identification moyen d’un électeur pour en déduire le temps d’enrôlement de la population.

Visesa Louangel