RDC – Procès Stanis Bujakera: La défense dénonce la désignation d’un expert « non indépendant »

Les avocats de Stanis Bujakera, journaliste et directeur de publication adjoint du média congolais Actualite.cd, dénoncent la désignation par le tribunal d’un expert non indépendant dans le cadre de son procès.

Depuis plusieurs semaines, la défense demandait une contre-expertise par un spécialiste indépendant, compte tenu des incohérences dans le dossier d’instruction. Elle avait proposé deux experts, dont l’Américain Gary Miller, spécialiste de la lutte contre l’espionnage numérique.

Cependant, le tribunal a désigné comme expert Kambula Mulowayi, greffier devant les mêmes juridictions. Selon Me Charles Mushizi, avocat de Stanis Bujakera, cet expert « ne peut pas démontrer une indépendance suffisante par rapport au tribunal ». Il souligne par ailleurs que « personne ne peut à ce jour attester de ses compétences spécifiques nécessaires à cette affaire ».

Stanis Bujakera est poursuivi pour « faux en écriture », « falsification des sceaux de l’État » et « transmission de messages erronés », sur base d’un article de Jeune Afrique relatant le rôle présumé des renseignements militaires dans l’assassinat d’un opposant.

Publiée récemment par le consortium Congo Hold-Up incluant Actualite.cd, une enquête a démontré que les éléments techniques de l’accusation étaient techniquement impossibles. Les plateformes WhatsApp, Telegram et le fournisseur d’hébergement ont démenti les affirmations de l’expert du parquet.

La défense souhaite qu’une expertise indépendante permette de prouver l’innocence de Stanis Bujakera et d’exposer les faiblesses du dossier. Le tribunal n’a pas répondu à l’ensemble de la requête de la défense. La décision sur sa remise en liberté est attendue lundi. Entre-temps, l’affaire est renvoyée au 22 décembre, deux jours après la date officielle des élections générales.

Christian-Timothée Mampuya