RDC : Voici les retombées de la tournée Euro-asiatique de Félix Tshisekedi

Le voyage  effectué au Moyen-Orient ensuite en Occident par le chef de l’Etat Félix Tshisekedi a, selon le Gouvernement, porté les fruits tant sur le plan diplomatique que  dans la lutte  pour la préservation du bassin du Congo notamment grâce à sa participation au sommet de G20 et de COP 26.

D’après  le compte-rendu sanctionnant le dernier conseil des ministres qui s’est tenu  le vendredi 5 novembre 2021,  la tournée diplomatique de Félix Tshisekedi en Israël par exemple, a permis de “raffermir les relations d’amitiés entre les deux Etats”.  Ce qui, pour l’ Exécutif national, occasionnera la nomination d’un ambassadeur  plénipotentiaire de la RDC en Israël dans les prochains jours, après 20 ans d’absence. Il y a lieu également de souligner le tête-à-tête entre le président Felix Tshisekedi avec le président Israélien Herzog.

Par ailleurs, grâce à sa participation à la 26e session de la Conférence des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP26), la RDC s’est  positionnée comme « pays-solution » aux problèmes de changement climatique.

En outre, la RDC a renforcé  son plaidoyer en vue de  décaissement des fonds nécessaires pour la protection du Bassin du Congo.

Pour rappel, au sommet de COP 26,  le Président de la République  Félix Tshisekedi et le premier ministre britannique Boris Johnson ont paraphé un contrat  financier de 500 millions de dollars pour 10 ans. Ce contrat vise à protéger le Bassin du Congo, grâce notamment à  l’Initiative pour les Forêts d’Afrique Centrale (CAFI) que dirige le Chef du gouvernement Britannique.

Christian-Timothee Mampuya