RTNC : Freddy Mulumba met fin à la “retenue illégale” à la source de 5.000 FC par agent au profit des syndicats (Document)

Le Directeur général ad intérim de la Radio-télévision nationale congolaise (RTNC) a saisi, ce lundi 6 décembre, le Directeur Général de la FBN Bank. La saisine de Freddy Mulumba concerne la suppression de la “retenue illégale” à la source de 5.000 FC par agent pour le compte des syndicats.

La correspondance dont il est question et dont une copie est parvenue à Yabisonews.cd indique que le responsable attitré du média public en RDC a réservé également copie au président de l’Association Congolaise des Banques (ACB) et les autres autorités du pays.

“Dans le souci de prévenir les contestations qui naissent dans les rangs des agents de la RTNC en rapport avec la retenue à la source des cotisations syndicales, je me fais le devoir de vous rappeler que cette opération se doit d’être proscrite par notre personnel payé par votre banque à travers la production préalable par quel syndicat concerne des actes de consentement individuel engageant chaque agent n’est contresigné pour authentification par sa direction”, écrit Freddy Mulumba.

Par cette initiative, le Directeur général ad intérim de la RTNC soutient qu’il milite pour la fin du désordre élu domicile dans le chef de certains syndicalistes.

“Compte tenu du laisser-aller qui n’a que trop duré dont les syndicats abusent ouvertement, je vous demande de supprimer jusqu’à nouvel ordre cette retenue à la source. Quitte à chaque agent de cotiser librement auprès de son syndicat d’affiliation suivant le principe sacré de liberté syndicale”, explique-t-il dans ladite correspondance adressée à FBN Bank.

Comme on peut comprendre, la décision de la Direction générale de la RTNC “annule la lettre nºRTNC/DG-KIE/020 du 3 avril 2020 autorisant cette institution bancaire à procéder à cette retenue”.

Depuis son avènement à la RTNC, le Directeur général ad intérim Freddy Mulumba s’illustre dans l’assainissement de l’entreprise. Il lutte inlassablement contre le détournement de deniers publics devenu le leitmotiv de certains ennemis de la bonne gestion.

Ramami