SCPT : la manifestation des agents étouffée par la Police

La Police nationale congolaise a dispersé, le vendredi 22 octobre, un groupe de manifestants composé des agents de la Société commerciale des ports et des transports (SCPT), à coups de gaz lacrymogènes.

Les grévistes réclament le paiement de la créance de l’État à leur entreprise évaluée à 207 millions USD.

” Nous revendiquons notre droit. Ce n’est pas un cadeau de la part de l’État congolais, c’est notre argent. Mais pourquoi ils ont envoyé la police pour nous traiter comme des cafards ? Ils ont arrêté arbitrairement le président de notre syndicat et certains de nos agents”, a dénoncé un agent trouvé devant le bâtiment abritant le siège de la SCTP.

Interrogés par Yabisonews.cd, quelques agents de la SCTP encore présents sur le lieu de la manifestation renseignent notamment que le Gouvernement avait déjà ordonné, lors d’un conseil des ministres, le paiement de ce montant par palier.

« La décision prise au conseil des ministres pour le paiement de la créance palier par palier, contre toute attente, n’est pas toujours exécutée par le ministère des Finances, et nous ne savons pas pourquoi. Le Président de la République est obligé de s’impliquer à ce dossier”, expliquent-ils.

À l’heure actuelle, certains des agents de la SCTP continuent de manifester dans la cour de la parcelle abritant cette entreprise du Portefeuille de l’État.

Israël Senga