Senat : Voici les sommes que Thambwe Mwamba  et Eric Rubuye doivent justifier

855

Tout part d’une mission de contrôle de gestion initiée par les inspecteurs des finances auprès du sénat et  effectuée du 01 janvier 2019 au 31 décembre 2020.

A en croire le réquisitoire  du procureur général  près  la cour de cassation, il a été  constaté que les dépenses de certains fonds mis à la disposition de l’ancien bureau du sénat, dirigé par le sénateur Alexis Thambwe Mwamba n’étaient  pas justifiées.

« Au bureau de trésorerie du sénat, les dépenses de l’ordre de 44.746.742,53$ et 10.000.956.864, 35 FC  ne sont pas justifiées. Quant aux sommes de 23.512.086,62$ et 3.617.629.294, 96 FC reçus de janvier 2019 à  janvier 2020 à  la deuxième  caisse  qui  s’occupe  de la rémunération des sénateurs, des membres des cabinets, des assistants parlementaires et certaines dépenses les concernant, les dépenses de 18.362.319,56$  et 3.472.464.448,72 FC n’ont aucune justification », peut – on lire dans dans le réquisitoire de Victor Mumba, adressé au bureau de la chambre  haute  du parlement.

Thambwe Mwamba et Eric Rubuye seront également appelés à justifier la destination de 3000.000$ sur 3.400.000$ retirés le 31 décembre 2020. La caisse du sénat n’avait reçu que 400.000$ sans aucune justification.

Au niveau des comptes bancaires du sénat, les sénateurs Alexis Thambwe Mwamba et Eric Rubuye, en leur qualité de cosignataires des comptes bancaires du sénat et gestionnaires des fonds mis à  leur disposition, doivent  justifier la destination de 9. 248.885,40$ et 2.780.675. 623 FC,  poursuit le PG dans son réquisitoire.

 En outre, le procureur général près la cour de cassation veut tirer au clair le fait qu’en date du 06 janvier 2021, les sommes  de 2 millions d’euros et un million de dollars américains aient été retirées  par le trésorier du sénat et amenées au domicile du sénateur Thambwe Mwamba sans juste motif et remis au trésor le lendemain,  soit le 07 janvier 2021.

Pour le PG près  la cour de cassation, ces faits sont graves et peuvent être classés parmi les infractions  de détournement des deniers publics.  C’est dans ce cadre que Victor Mumba  sollicite du sénat l’autorisation d’ouvrir une instruction à charge de ces deux membres de l’ancien bureau du sénat et leur permettre ainsi de présenter leurs moyens de défense.

Pour rappel, lors de la plénière du mercredi 09 juin 2021, le président  du sénat, Bahati Lukwebo,  avait demandé  que le dossier impliquant Thambwe Mwamba  et Eric Rubuye  puisse être traité  au niveau de la commission spéciale mise en place par la chambre haute du parlement et qui examinait  déjà le cas du sénateur Augustin Matata ponyo.

Elysée odia