Situation confuse à Rutshuru : Le député Safari Ayobangira appelle le gouvernement à prendre au sérieux cette attaque

Dans une interview accordée à Yabisonews.cd , ce lundi 08 novembre 2021, le député national Safari Ayobangira a  lancé un appel au gouvernement congolais à “prendre au sérieux l’attaque  rebelle signalée sur les collines stratégiques de Chanzu et Runyoni, dans la province du Nord-Kivu”.

Ce député de Masisi estime que l’exécutif national ne peut prendre cette situation  à la légère. Il rappelle, à cet effet, les récentes attaques armées qu’ont connues la ville de  Bukavu et la localité de Lubero dans la province voisine du Sud-Kivu.

Nous appelons le gouvernement pour qu’il puisse prendre ces attaques au sérieux surtout qu’il y a quelques jours il y a eu l’incursion au niveau de la ville de Bukavu. Nous avons vu aussi des troupes au niveau de la cité de Kirumba à Lubero. Je pense que c’est pendant cette période de l’Etat de siège que pareil cas ne  devrait être prise d’une façon légère. Ça doit être traité avec la plus grande énergie “, a alerté Safari Ayobangira.

D’après cet élu national, ces collines étaient les bastions  des anciens rebelles de M23.

“Il y a eu une attaque au niveau des collines de Chanzu  et Runyoni, ce sont les collines qui avaient été utilisées comme bastions à l’époque de M23. C’est là où il y a eu le dernier combat où le vaillant général Mamadou a pu mettre fin à la guerre de M23 et malheureusement aujourd’hui nous apprenons encore que ces deux collines stratégiques sont encore occupées par des éléments armés”, déplore-t-il.

Et d’ajouter : “Nous appelons à ce que le gouvernement puisse lancer le nouveau programme DDRCS, (…) jusqu’à présent il n’y a eu que la nomination des animateurs mais rien ne fait en terme d’encadrement ».

Sur le terrain, les forces vives signalent les déplacements massifs des habitants qui quittent Chanzu et se dirigent vers des entités estimées sécurisées, notamment Bunagana et Tchengerero, dans le groupement de Jomba.

Plusieurs sources renseignent que parmi les assaillants, figurent notamment  les anciens chefs rebelles M23.

Il sied de signaler que la situation reste confuse depuis ce matin à Jomba, dans le territoire de Rutshuru.  Des sources sur place renseignent que des combats opposent depuis la nuit du dimanche à ce lundi les FARDC à un groupe armé non encore identifié. Le chef de groupement Jomba, Jackson Achuki, indique que les affrontements continuent jusque cet avant-midi entre les FARDC et les assaillants qui ont pris le contrôle des collines de Chanzu et Mbiza. Pendant ce temps, la population fuit vers l’Ouganda et d’autres habitants prennent la direction de Rutshuru centre, renseignent les sources locales.

Sandrine Fundi