Traque contre les ADF dans l’Est de la RDC : 31 otages congolais libérés, 34 terroristes capturés et 4 bivouacs d’ennemis détruits (Communiqué)

 

31 otages Congolais libérés, 34 terroristes ADF capturés et 4 bivouacs d’ennemis détruits, tel est le bilan préliminaire des frappes aériennes et de l’artillerie menées depuis le 30 novembre par les armées congolaises et ougandaises dans l’Est du pays.

Le bilan de ces opérations militaires a été fait par un communiqué conjoint des armées de la RDC et de l’Ouganda. La même source renseigne que “depuis le lancement des opérations contre les terroristes ADF et leurs forces supplétives locales, la situation sécuritaire demeure calme sur le territoire”.

En plus des opérations préliminaires en cours, ajoute-t-on, “les FARDC et l’UPDF engagées se livrent présentement aux travaux de construction et de réhabilitation des routes pour faciliter et sécuriser davantage le mouvement des militaires et le déplacement de la population civile, particulièrement sur les axes Mbau-Kamango et Nobili-Kamango-Semuluki-Beni”.

Les FARDC et l’UPDF ont lancé une vaste campagne de sensibilisation et installé des centres médicaux à Mukakati et Kakibombo dans le cadre des actions civilo-militaires qui portent déjà des fruits. Une initiative qui vise à “fidéliser la population et combattre la propagande nocive distillée par les ADF et leurs alliés”.

L’UPDF et les FARDC tiennent à préciser que dans la conduite des opérations, les unités respectent les droits de l’homme, le droit international humanitaire et les règles d’engagement.

Ramami