Tshisekedi sur le dégazage du lac kivu: « J’ai confiance en notre jeune et dynamique ministre des hydrocarbures pour trouver des solutions là-dessus »

305

Le chef de l’Etat s’est exprimé le week-end dernier sur la question du dégazage du lac Kivu lors d’une conférence de presse tenue à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu.

FélixTshisekedi a fait savoir que le gouvernement est déterminé à faire aboutir cette opération en vue de garantir totalement la sécurité de la population de Goma.

« A propos du dégazage du lac Kivu, il faut savoir que c’est une préoccupation du gouvernement devenue d’ailleurs prioritaire. Je pense que le ministre des hydrocarbures a séjourné ici récemment , je ne l’ai pas encore vu malheureusement pour en savoir plus. Il est venu ici avec les représentants de l’entreprise qui va travailler sur le dégazage. Je ne vais pas vous dire des choses que je ne maîtrise pas », a déclaré le chef de l’État.

Et d’ajouter « ce que je peux vous assurer est que nous sommes vraiment impliqués. Nous avions eu peur avec la dernière éruption volcanique. Et donc désormais nous sommes focalisés sur cette opération de dégazage. J’ai confiance en notre ministre des hydrocarbures jeune et dynamique pour trouver des solutions là dessus ».

Dans cette même ordre d’idées, il a promis de revenir sur la question après avoir eu « un rapport assez précis sur les démarches ».

Il convient de rappeler que le ministre des hydrocarbures, Didier Budimbu, en compagnie  du scientifique français, Michel Halbwachs, patron de l’entreprise choisie pour le dégazage du golf de Kabuno étaient à Goma le 08 juin dernier où ils avaient discuté sur la question avec Kasereka Mahinda, directeur scientifique de l’Observatoire volcanologique de Goma (OVG).

L’objectif principal était d’engager urgemment une étude qui aboutira au dégazage du Golf de Kabuno dans le lac Kivu, après une première phase d’essai déjà effectuée

Dostin Eugèn Luange