UNIKIN: Tous les mémoires et TFC désormais soumis à un test de plagiat avant leur remise

L’université de Kinshasa (UNIKIN) a pris des mesures drastiques pour lutter contre le plagiat au sein de l’établissement. Désormais, tous les travaux de fin d’études des étudiants devront être vérifiés par une nouvelle machine anti-plagiat.

Dans une circulaire adressée aux facultés, le comité de gestion de l’UNIKIN annonce que cette vérification par logiciel anti-plagiat est désormais obligatoire pour tous les mémoires et travaux de fin de cycle (TFC) des étudiants des 1er et 2nd cycles. L’objectif est de détecter toute similarité ou contenu déjà publié qui aurait été copié sans citation.

Pour pouvoir bénéficier de cette vérification systématique à partir de cette année académique de novembre 2023, chaque étudiant finaliste devra s’acquitter du paiement de 2,5$ à la banque. Cette somme servira à couvrir l’abonnement annuel au nouveau logiciel anti-plagiat récemment acquis par l’UNIKIN.

Dorénavant, aucun travail ne pourra être accepté en commission de soutenance sans cette attestation de non plagiat délivrée par le Secrétariat Général à la Recherche, après test sur la machine dédiée.

Ces mesures marquent la ferme volonté de l’UNIKIN de sanctionner sévèrement le plagiat et de garantir la qualité et l’originalité des travaux soumis par les étudiants congolais. C’est une petite révolution dans la lutte contre la fraude académique au sein de la prestigieuse université de Kinshasa.

Christian-Timothée Mampuya

Partager

Votre marque mérite une visibilité

Mettre votre publicité ici (365 x 270 px)
Derniers articles
Catégories

Restez connecté

Rejoignez notre newsletters pour être informé de toutes nos publications.