Violences sexuelles basées sur le genre en RDC : l’UE et ses États membres mettent sur pied le CLIP

La Délégation de l’Union européenne en RDC et ses États membres se mobilisent pour une participation active dans la campagne internationale de 16 jours d’activisme contre la violence basée sur le genre.

L’UE et ses États membres ont élaboré un troisième plan d’action sur l’égalité entre les hommes et les femmes en RDC intitulé : « le Country Level Implémentation Plan » (CLIP). Ce CLIP pour la période 2021-2025, explique une dépêche de cette organisation datée du 6 décembre, “vise à mettre en œuvre six objectifs dans la lutte contre les violences sexuelles et basées sur le genre”.

Il s’agit notamment de garantir l’absence de toute forme de violence basée sur le genre, promouvoir la santé et les droits sexuels et reproductifs, renforcer les droits économiques et sociaux et garantir l’autonomisation des filles et des femmes ainsi que favoriser la participation et le leadership sur un pied d’égalité.

“Ces six objectifs ont été sélectionnés sur base des données disponibles en matière d’égalité de genre en RDC et correspondent à l’objectif général de l’UE et de ses États, partagé par les autorités congolaises, à promouvoir et renforcer l’égalité de genre, le renforcement des droits politiques, sociaux et culturels des femmes congolaises, et leur autonomisation économique”, fait savoir le service de communication de l’UE/RDC.

L’approche territoriale du CLIP s’appuie, en outre, sur les actions de l’UE et de ses États membres, telles que la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit, l’appui à la société civile et la réforme des secteurs de la sécurité et de la justice.

Ramami