Politique : Arrivé à Kinshasa, Martin Fayulu escorté manu militari vers sa résidence

Arrivé ce dimanche 13 novembre à Kinshasa, en provenance des États Unis d’Amérique, le président du parti politique Engagement Citoyen pour le développement (ECIDÉ) Martin Fayulu a été escorté manu militari jusqu’à sa résidence par la police nationale congolaise.

Entre plus au moins 5 jeeps de la PNC, l’opposant congolais a été par ailleurs empêché, à l’aide des gaz lacrymogènes à communier avec la population venue l’accueillir.

Cette « démonstration de force policière » a été cependant décriée par ses sympathisants. Pour eux, il est anormal de mobiliser toute cette artillerie pour un citoyen congalais dans un moment où l’on a plus besoin de la cohésion nationale.

« Quelqu’un qui revient de l’extérieur pour participer à une marche de protestation contre l’agression rwandaise ne mérite pas ce traitement, cet arsenal militaire on en a besoin à l’Est pas ici », a lancé un partisan de l’ECIDÉ.

Le parti politique Engagement Citoyen pour le développement avait convié ses militants à prendre part à une marche qu’il organise ce dimanche 13 novembre, alors que celle-ci a été interdite par le gouvernorat de Kinshasa.

Mardochée kanku